Tu veux faire une randonnée à cheval au Kirghizistan. Mais avant ton départ, tu voudrais avoir un minimum d’informations pour préparer ton voyage.

Les lecteurs de mon guide pour préparer ton voyage au Kirghizistan me posent souvent des questions sur le sujet. Du coup, je me suis dit que c’était l’occasion de mettre à jour cet article.
Une fois toutes les informations regroupées, je me suis rendu compte qu’il était plus simple de faire un guide dédié à ce thème.

Si tu souhaites vivre une aventure équestre dans les montagnes kirghizes en étant bien préparé, tu trouveras dans cet article toutes les réponses aux principales questions que tu peux te poser avant un tel voyage.

En bonus, je t’ai rédigé un guide  gratuit avec tous  les accessoires qui te permettront de rendre ce voyage plus agréable et confortable.

Pourquoi voyager à Cheval au Kirghizistan ?

Le Kirghizistan est  régulièrement cité parmi les destinations à découvrir, dernièrement le lonely planet l’a placé dans son top 10 des destinations à découvrir en 2019. Malgré cela, il reste encore un pays assez confidentiel et peu touristique.

La Kirghizie présente également l’avantage de ne pas nécessiter de visa et elle fait partie des destinations les moins chers où j’ai voyagé.

C’est un pays de nomades, qui se déplacent à travers la montagne à Cheval, en y installant leurs camps de yourtes au grè des saisons. Le cheval fait encore partie intégrante de leur vie et de leur culture. Lors de tes randonnées, tu rencontreras souvent de vrais nomades qui cavaleront à travers la montagne.

Ton compagnon équin, t’offrira une expérience et une sensation unique de liberté.
Il n’y a qu’en voyageant ainsi que tu pourras galoper au milieu d’une horde de chevaux sauvages. Il n’y a que de cette façon que tu pourras partager ta soirée avec une famille de nomades qui t’apprendront à jouer de leur instrument tradionel. Et puis il n’y a que de cette façon que tu apprendras à traire des juments pour fabriquer de l’alcool frelaté.

Faire une randonnée à cheval est l’une des raisons principales pour laquelle tu dois aller au Kirghizistan.

Pour qui ?

Pour toi, si tu en as envie. J’ai croisé des gens de tout âges et de tous les horizons. La rencontre la plus étonnante était une famille de français, 3 enfants, accompagnés de leurs parents. Ils avaient un guide et 4 chevaux. Les 2 enfants les plus jeunes (4 et 6 ans) partageaient leur cheval avec leur parent (l’un était assis devant sa mère et l’autre devant son père). J’ai partagé une partie de ma route retour avec eux. Ils venaient de randonner 4 jours.

Le meilleur conseil que je puisse te donner est de partager ton trek avec des gens qui ont un niveau d’équitation à peu près semblable ou alors de prendre un deuxième guide pour  permettre au groupe de se fractionner, au besoin, en fonction des niveaux.

Lors de ma randonnée à Song Kul, mon guide a croisé un pote à lui qui randonnait avec un couple. Nous avons partagé un bout de chemin ensemble, l’un des deux membres du couple avait peur de galloper.

Mon groupe avait un bon niveau d’équitation. Nous avons rapidement demandé à notre guide de nous séparer de son ami et de son couple de randonneurs. Ce n’était agréable pour aucun de nous. Nous n’avions pas envie qu’ils se sentent en danger et eux n’avaient pas envie de nous frustrer dans nos envies de galop.

Si nous étions un groupe avec un seul guide, nous aurions dû nous adapter au plus lent. Là, si nous étions partis ensemble avec, les 2 guides, chacun des membres du groupe aurait pu évoluer avec plaisir à son niveau, pour se retrouver un peu plus tard avec plaisir.

Assures-toi de l’homogénéité de ton groupe avant de partir.

Dois-je savoir monter à cheval ?

Non, avant de commencer ta randonnée ton guide te donnera un cours d’équitation complet.
Ton guide, sera un kirghize qui monte à cheval depuis sa plus tendre enfance. Il maitrise parfaitement le sujet.

Tu sauras très vite comment lui demander d’avancer, de trotter, de galloper, de tourner et de s’arrêter. Les chevaux sont bien dressés et on l’habitude d’être monté. Certains peuvent être plus difficiles que d’autres, mais il deviendra rapidement un fidèle compagnon d’aventure.

Contrairement à ce que certaines personnes pensent, une randonnée à cheval est assez physique. A la fin de la journée, tu seras fatigué et courbaturé. Il est aussi important, que tu es les bons équipements pour éviter les frottements et les éventuelles douleurs que tu pourrais avoir aux fesses et aux cuisses.

Que vérifier sur mon cheval avant de commencer ma randonnée ?

J’ai eu beaucoup d’échanges à ce sujet avec des voyageurs qui se sont retrouvé avec des chevaux blessés.

Il n’est pas normal qu’on te propose de monter sur un cheval blessé. Si c’est le cas, refuse le et demande en un autre.

Pour faire simple, voici quelques conseils que tu peux appliquer dans tous les pays et avec n’importe quel guide.

Song Kul étant l’un des lieux phare de la randonnée à cheval au Kirghizistan, c’est là que tu as le plus de probabilité de te voir proposer un cheval blessé. A Kyzart (lieu de départ de la randonnée) les organisateurs n’ont pas d’écuries et de chevaux à eux. C’est un système communautaire. Ils louent les chevaux des villageois, ce qui explique que les chevaux et le matériel puissent être en plus ou moins bon état.

Si les voyageurs refusent des chevaux blessés, les organisateurs exigeront des villageois des chevaux non blessés.

Regarde bien l’état de ton cheval, avant de le monter. Vérifie qu’il n’est pas blessé. La blessure la plus courante est au niveau du passage de sangle de la selle, comme sur la photo, ci dessous.

Oui le Kirghizistan est un pays pauvre. Sur la photo par exemple, la sangle de la selle est faite avec une ceinture de sécurité de voiture. Tu n’est pas en France, tu ne peux pas t’attendre à ce que ce soit une selle aux normes européennes. Par contre il est tout à fait possible à prix très raisonnable pour le propriétaire, d’aller au bazar, d’acheter de la moumoute et de coudre une protection sur sa sangle.

Idem pour le ferrage. Un Ferrage complet coûte 500 soms et est valable 1 mois et demi. Un villageois qui loue régulièrement son cheval n’a donc objectivement aucune raison de ne pas le ferrer.

Aigul et moi sommes en total accord, à ce sujet et elle a sensibilisé les fermiers avec qui elle travail, si toutefois tu réserves avec elle et qu’on te présente un cheval blessé, refuse le et dis le nous rapidement.

Puis-je acheter une cheval ?

Oui,  le meilleur endroit pour acheter un cheval est le marché aux Animaux de Karakol qui  se tient tous les dimanches matin. C’est un endroit incroyable où tu peux acheter toutes sortes d’animaux.

Un cheval se négocie entre 1 500 $ et 2 000 $. Au-delà du prix, si tu veux acheter un cheval, assures-toi que tu sauras en prendre soin, c’est un être vivant dont tu deviens responsable: tu devras le soigner, le nourrir et l’abreuver.

Pour toutes ces raisons, je te déconseille l’achat et je te recommande fortement de le louer dans une agence locale.

Faut-il un guide ?

Oui, c’est indispensable. Tu ne trouveras personne qui acceptera de te louer un cheval sans guide plus d’une seule journée et de toute manière, je te le déconseille:

Les guides connaissent parfaitement leurs chevaux.
Un cheval, c’est un être vivant, qui a besoin de nourriture, de repos et de soin.
Le guide connait parfaitement ses besoins.

La nuit, les kirghizes laissent les chevaux en liberté (ils lient leurs membres antérieurs) pour qu’ils puissent  brouter et s’abreuver. Le matin, ils partent les récupérer. C’est une technique qui ne s’apprend pas en un jour, il faut une parfaite connaissance de la montagne et des chevaux.

Durant une journée, j’ai loué un cheval à un paysan et je suis parti seul. Je suis un bon cavalier, mais je n’étais pas tout à fait serein lorsque par exemple j’avais un besoin naturel.
Je n’avais pas envie que mon cheval m’échappe et que je me retrouve à le chercher seul dans cette immense montagne.

Quelle est la journée type lors d’une randonnée ?

Durant un trek à cheval tu ne montes pas toute la journée. Les étapes durent entre 3 et 6 heures selon les jours. La plupart du temps tu es au pas. Un cheval est incapable de galloper 3 heures d’affilée.

Tu commences ta  journée tôt le matin par un petit déjeuner dans la yourte, ou en admirant le lever du soleil au milieu de la montagne déserte.
Une fois le ventre bien rempli, tu aides ton guide à préparer les chevaux et vous partez parcourir la montagne.
Le midi, en fonction du parcours du jour vous arrivez à votre camp de destination ou vous faites une pause déjeuner.
Si c’est la dernière option, vous repartez pour 2 heures de cheval maximum pour atteindre votre camp du jour.

 

Le camp est  une famille ( 5 à 10 personnes) de véritables fermiers qui accueillent les touristes en plus de  leur activité d’élevage.  C’est comparable à un séjour à la ferme en France. Les Kirghizes sont ouverts et accueillants mais parlent très rarement anglais.

Les  chevaux vont pouvoir se reposer et se nourrir. Pendant ce temps, tu peux parcourir la nature alentour, prendre des photos, apprendre à t’occuper des animaux, jouer au foot avec les enfants et échanger avec les fermiers.
Tu peux aussi profiter des cours d’eau alentour et du soleil pour faire te laver.
Pour le diner, tout le monde se rassemble dans une yourte et mange les plats traditionnels en étant assis par terre devant une table basse.

Après le repas, tes hôtes te montreront ta chambre, qui est l’une des yourtes du camp que tu partageras pour la nuit avec ton groupe et éventuellement d’autres voyageurs.  Les fermiers te fourniront des couvertures chaudes pour que tu passes une bonne nuit.
Il fait nuit noir très tôt, mais même si tu es fatigué, je t’incite à rester admirer le ciel dehors. L’absence totale de pollution te permettra d’admirer le  plus beau ciel étoilé de toute ta vie de voyageur.
Dernier conseil, va aux toilettes avant de  te coucher, les nuits sont tellement fraîches qu’il est préférable que tu n’es pas à sortir de ta yourte.

Aprés une bonne nuit de sommeil, tu te réveilleras prêt à repartir pour une journée à randonner à cheval et à admirer les paysages.

Comment est le logement ?

Les yourtes sont grandes et spacieuses. Généralement les familles qui t’acceuillent ont une yourte pour les voyageurs et une autre pour eux-mêmes. Ils disposent de couvertures chaudes et de matelas sommaires. Tous les voyageurs dorment dans la même yourte, ce qui a pour avantage de tenir chaud étant donné la fraicheur des nuits Kirghizes.

Comment fait-on pour se laver et aller aux toilettes ?

En dehors des camps de yourtes, débrouilles-toi comme tu peux. Dans les camps de yourtes, il y a des toilettes très sommaires. Il s’agit d’une cabane, éloignée du camp, dans laquelle un trou est creusé à même le sol. Le fonctionnement est assez basique.

Etant donné la fraicheur des nuits et l’absence d’éclairage, je te recommande d’éviter de te lever la nuit pour aller aux toilettes.

Pour la douche, certains camps sont équipés d’une cabane qui sert de cabine de douche, avec une petite reserve d’eau froide.
Tu peux également faire ta toilette dans les cours d’eau glacée qui entourent les camps.
La solution la plus répandue parmi les voyageurs, reste de se changer et d’attendre le retour en ville pour prendre une bonne douche.

Quel type de vêtements dois je emporter ?

En été il fait très chaud, mais la nuit il fait très froid. Emporte des vêtements chauds et couvrants. Le temps peut être changeant, pense donc aussi à prendre des vêtements de pluie pour ne pas être surpris.

Enfin pense à ce que tes vêtements soient adaptés à l’équitation, pour éviter les frottements et autres douleurs. Il est essentiel que tu es des chausssures montantes ou des bottes pour que tes étriers ne te blessent les chevilles.

Tu trouveras une liste d’équipements adaptés à l’équitation dans le guide à la fin de cet article.

Puis je recharger mes appareils électroniques ?

Oui, si tu disposes d’une batterie externe.

Les camps de yourtes n’ont pas d’électricité ou alors une petite batterie solaire qui sert aux nomades à faire fonctionner une ampoule ou un téléphone satellite. Tu ne pourras pas brancher tes appareils électroniques. Tu devras apprendre à gérer tes batteries et à utiliser tes appareils à bon escient.

Est-ce dangereux ?

Non, le Kirghizistan est un pays sûr. La meilleure preuve c’est que la plupart des gens ne connaissent même pas son nom, mais plus sérieusement, c’est aussi ce que dit le ministère des affaires étrangères.

A cheval comme partout, tu peux tomber et faire une mauvaise chute. Si tu veux te protéger, tu peux emmener une bombe aux normes européennes, même si certaines agences en louent sur place.

Le deuxième souci que tu peux rencontrer est le mal des montagnes. Le Kirghizistan est un pays avec de très grands reliefs, beaucoup de randonnées passent les 3000 m d’altitude.

Comme pour tous tes voyages, il est indispensable de prendre une bonne assurance voyage. Je te conseille de lire, mon article très complet au sujet des assurances voyages des cartes bancaires pour t’assurrer de partir dans les meilleures conditions.

Où faire un trek à cheval au Kirghizistan ?

Tu peux faire des randonnées équestres dans différents lieux.

Les lieux les plus populaires et où les randonnées sontles moins chères sont :

  • Song Kol: Le lac le plus célèbre du pays, situé à 3013m d’altitude est une superbe étendue d’eau, entourée de montagnes. Il existe différentes randonnées de 1 à 4 jours pour atteindre le lac. Tu trouveras des yourtes pour t’accueillir tout au long du chemin.
  • Issy Kul: Le deuxième plus grand lac alpin du monde, derrière le lac titicaca. C’est un lac salé situé à 1600m d’altitude où tu trouveras facilement des agences pour te proposer une randonnée à un prix correct.

D’autres lieux permettent de faire de très belles randonnées à cheval au Kirghizistan.

  • La réserve nationale de Sarychelek  te permettra d’admirer de magnifiques lacs entourés de forêts denses et de forêts de noix.
  • Alay , au sud, t’offrira un tout autre panorama fait de glaciers, de hautes montagnes rocheuses de pentes et de gorges couvertes de pins. Au loin tu pourras apercevoir le mont Lénine (7134 m.)
  • Région de Karakol qui te permet d’accéder à la chaine de montagne de Terskey Ala-Too (jusqu’à 5100 m d’altitude). Si tu as le niveau d’équitation et la condition physique nécessaire, tu pourras passer des cols à plus de 3800 m.
  • Chong Kemin  au nord du lac Issyk Kul, te permettra de galloper à travers des forêts de pins, et de vastes pâturages.
  • Arslanbob offre également un panorama incroyable, c’est  la plus grande forêt de noyers au monde.Par contre tu ne pourras pas dormir dans des yourtes. Ici les nomades se sont sédentarisés et résident dans des huttes.

Si tu as plus de temps et que ton budget te le permet, tu peux faire des randonnées plus longues qui passent par plusieurs de ces régions.

Quel est le tarif pour une randonnée à cheval ?

Les tarifs sont très variables. Pour une randonnée autour du lac Song Kul, les tarifs de base, en été, sont les suivants

Location cheval/ jour: 10 €.
Guide/ jour: 20 €.
Nuit avec petit déjeuner en yourte: 6.5 €.
Déjeuner en yourte: 6.5 €.
Diner en yourte:  6.5 €.

Tu devras aussi payer le cheval, les logements et les repas du guide.
Le tarif est décroissant en fonction du nombre de personnes dans ton groupe, puisque vous partagerez tous les frais liés au guide.

Un guide anglophone est un peu plus cher et un guide francophone est bien plus cher.

Pour les randonnées plus longues les tarifs sont à négocier en fonction du groupe et de la logistique nécessaire.
Il y a plusieurs éléments qui augmentent le coût.

Les randonnées plus longues nécessitent des guides plus expérimentés et donc plus chers.

La logistique est plus importante, il faut :

– du matériel de camping (pour les soirées en dehors des camps de yourtes)
– du matériel de cuisine (idem)
ce matériel est loué

Pour transporter ce matériel, selon la taille du groupe il faut :

– un ou plusieurs chevaux de bats et un ou plusieur palfreniers qui gèrent les chevaux et le montage et démontage des camps.
– un cuisinier pour confectionner les différents repas et gérer les vivres.

Certaines agences proposent qu’un 4*4 rejoignent le camp chaque soir, avec les bagages et le cuisinier. Personnellement, je trouve ça éloigné du délire de la randonnée en autonomie avec un groupe et vraiment pas écologique. Accessoirement ce n’est pas moins cher.

En juillet 2019, je retourne au Kirghizistan pour faire une grande randonnée à cheval. Je cherche des compagnons de voyages.
Si tu veux être de l’aventure, tu trouveras toutes les informations ici: chevauchée nomade au Kirghizistan.

As tu des guides ou des agences à recommander  ?

Le lac Song Kul offre un cadre idéal pour une randonnée à cheval, si tu veux connaitre une expérience authentique à un prix raisonnable,  je te recommande :

Aïgul qui propose des randonnées à cheval pour des petits groupes de cavaliers, débutants ou non, à un prix très raisonnable. Le tout encadré par des guides compétents qui prennent soin des chevaux.

Tu peux voir ses différentes randonnées ici:

 

Quand faire une randonnée à cheval en Kirghizie ?

La meilleure période est la haute saison qui est de mai à septembre. Les mois de juillet et août sont les plus chauds, mais aussi les plus touristiques ( même si cette notion est au Kirghizistan encore peu importante).
A Song Kul, tu peux faire des randonnées et dormir dans des yourtes (qui restent spécialement pour les groupes de voyageurs) toute l’année. Les conditions sont très spéciales, l’hiver il fait entre -10° et -20°.

Que dois-je emmener dans mon sac pour un trek à cheval ?

Tu retrouveras tous les articles  indispensables  pour faire ta randonnée dans les meilleures conditions, dans le guide bonus que je t’ai préparé:

Guide bonus

Si tu souhaites avoir plus d’informations sur comment voyager en Kirghizie, je t’invite à lire mon guide complet pour préparer ton voyage au Kirghizstan.
Si tu veux discuter avec d’anciens voyageurs et/ou trouver des compagnons de randonnées, j’ai récemment crée un groupe facebook voyager au Kirghizistan, n’hésite pas à le rejoindre et à participer.

Je te souhaite de belles randonnées, si tu as des questions ou des informations n’hésites pas à les laisser en commentaire pour enrichir cet article.